Mais d'où lui vient donc cette répugnance à obéir au commandement divin ?                 Avant tout, le livre de Jonas est une prophétie du Christ, en symbole ou en drame. C'est quelquefois là où il y a le plus de ténèbres qu'Il met aussi le plus de lumière. suivant précédent Plus sur ce livre Résumé Electre 4e de couverture Fiche technique Avis des internautes (0 avis) 28 : 22-25). Tout autant que le fils d'Amitthaï, nous avons d'agréables Tarsis vers lesquels nous sommes entraînés par l'impétuosité de nos désirs secrets. C'est le fils d'Abraham, livré par les Gentils et sauvant le monde par son sacrifice. Sous le voile de l'adoration se cache l'incrédulité, la haine et la révolte.             Ainsi discourent les incrédules, toujours désireux de prendre la Bible en défaut, et refusant d'entendre ses enseignements.             Revenons aux versets de la Parole qui nous ont inspiré ces réflexions. L’histoire du livre de Jonas se résume très facilement.             Toutefois le mot de Tarsis a pris une signification plus étendue, et elle sert à nommer indifféremment tous les pays maritimes situés à l'occident de la Terre Sainte ; l'expression de « navires de Tarsis » a désigné, sans nulle distinction, tous les grands navires (Es. « Ne méprise pas la discipline du Seigneur, et ne te décourage pas  quand tu es repris par lui » (Hébr. Comme autrefois étaient montés devant lui le meurtre de Caïn et le crime de Sodome, au cri des iniquités de Ninive va répondre la colère de Dieu. A cette époque, l'empire d'Assyrie comprenait, non seulement la Mésopotamie, mais la Babylonie, la Médie et une partie de l'Asie centrale. 10). 3 : 15) ; « je ne donnerai point ma gloire à un autre » (Es. Il commencera et Il achèvera. 139 : 2-12). En conséquence, il éloigne de leurs frontières le monarque assyrien, et bientôt après, l'humilie lui-même à son tour. Dans l'épreuve, il est deux extrêmes à éviter : s'endurcir contre la discipline et la mépriser, ou bien se décourager sous le faix de l'affliction. Le livre biblique de Jonas … », méditation sur le livre de Jonas1 Cet article reprend essentiellement le texte de la conférence apportée lors de la cérémonie d’ouverture de l’Institut du 26 septembre 2010. A peine le second empire fondé, ils attaquent, sous le règne de Phul ou Pul, le royaume d'Ephraïm.             Arrêtez-vous afin d'être délivré de « la colère qui vient » (1 Thes. « Ils disent dans leur coeur : l'Eternel ne fera ni bien ni mal » (Soph. Mais n'est-il pas abusé par une fausse idée religieuse ? Il répète d'un bout à l'autre de la Bible cette tendre invitation. 8 : 1). « Approchons-nous donc avec confiance du trône de la grâce, afin de recevoir miséricorde et de trouver grâce, pour avoir un secours au moment opportun » (Hébr.            Ce qui se passe maintenant à bord ressemble à un ensevelissement ; les mariniers s'approchent de Jonas, le prennent et le jettent à la mer. 15). 8 : 18-23 ; 14 : 16, 17 ; Mich. 4 : 1-8...). On admirera alors la justice du Seigneur - sa clémence et son pouvoir ; le nom de Jéhovah sera grand sur la terre. Il semble qu'ils n'invoqueront à l'avenir et ne serviront que Lui seul. C’est un double signe sur lequel nous allons centrer cette méditation.             Le Dieu auquel toute la nature obéit, a préparé un poisson pour engloutir le prophète. Son gosier est suffisamment large pour laisser passer le corps d'un homme. C'est devant Lui que Jonas va montrer tout son dépit ; c'est Lui-même qui supportera le prophète avec toute la clémence de ce Maître débonnaire, qui ne brise pas le roseau froissé et n'éteint pas le lumignon qui fume (Matt. Jésus a demandé pour eux : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font » (Luc 23 : 34). Quoique déjà maître de toutes les villes de Juda, le prince humilié reprit en hâte le chemin de Ninive ; le succès de son empire change, le déclin commence, et la chute d'Assur est aussi rapide que l'avait été son élévation. La méditation transcendantale Popularisée en occident dans les années 60 par les Beattles, ce type de méditation est aujourd’hui encore sujette à polémiques.                  En ce qu'il a de mauvais, Jonas symbolise la nation juive telle qu'elle se montrait déjà du vivant de ce prophète, et telle surtout qu'elle devait se montrer aux jours de la prédication de l'Evangile : profondément opposée aux Gentils, décidément contre leur salut, mortellement jalouse de leurs privilèges et de leur bonheur. Je suis l'Eternel, dit le Seigneur, « c'est là mon nom éternellement, et c'est là mon mémorial de génération en génération » (Ex.             La providence de Dieu semble favoriser la fuite de Jonas ; les côtes de la Palestine disparaissent déjà et le navire se trouve en pleine mer. Parfois, nous acceptons facilement que Dieu soit souverain sur sa création, mais nous oublions qu’il est souverain, totalement souverain Le livre biblique de Jonas …             Jonas pense qu'il ne trouvera pas Dieu là où il se propose d'aller. 2 : 1-5). Là en types ou en figures, ailleurs sous forme de récits historiques, ailleurs encore en doctrine : telle est la grande pensée qui domine toute la Révélation. Les conférences du cerveau 1,278,197 views 2:18:29 NOUVELLE CASSE DE BÉQUILLES - Duration: 1:14:05. Ce livre sur la méditation publié le 20 mars 2013 fait partie de la collection Spiritualité-Philosophie des éditions Marabout. Reconnaissons encore ici la puissance souveraine de Dieu. Ne dites pas comme Félix à Paul : « Pour le présent, retire-toi ; quand je trouverai un moment convenable, je te ferai appeler » (Act.             De quel sentiment d'effroi a dû être saisi le coeur du prophète en découvrant tout à coup, contre le flanc du navire, un horrible animal dont la gueule béante s'ouvrait large et profonde pour l'engloutir ! Le Dieu de paix nous convie à ce trône, dressé par son amour. 63 : 9) ; l'Ange Jéhovah, ou l'Ange, Celui qui tout à la fois envoie et est envoyé (Zach. 2 : 10-11).             « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle, car leur méchanceté est montée devant moi », dit l'Eternel à Jonas. Heureux désormais près de Lui, ils proclament : « Il n'y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus » (Rom.             Mais que dit le Seigneur ? Phul venait de menacer Israël et de rendre tributaire Manahem qui régnait à Samarie (2 Rois 15 : 19-20). Remarquons d'abord que, lorsque le Seigneur a quelque oeuvre à faire, les instruments pour l'accomplir ne lui manquent pas. Jonas est le cinquième des douze petits prophètes de la Bible.             Vue sous un angle symbolique, la chute du prophète nous introduit dans un tout autre ordre d'idées. Ce jour n'est pas encore venu ; sa miséricordieuse invitation se fait toujours entendre : Venez à moi !             Il ne pouvait sûrement pas mieux employer son temps. Celui-ci avait bien des raisons pour accomplir un tel service : d'abord le droit et l'autorité de Celui qui l'avait éclairé de la lumière de sa révélation et l'avait investi de sa charge de prophète, mais aussi l'amour pour tant d'âmes immortelles que ces paroles, avec la bénédiction du Seigneur, pouvaient sauver du jugement de Dieu. Mais ce Nom, qui est la gloire du Seigneur, désigne en général l'Essence divine ; Ã.             Quelle est donc la personne divine qui se révèle aux enfants des hommes sous l'Ancien Testament, et qui parle au fils d'Amitthaï ?                         En 721, Salmanasar s'empara de Samarie, et ruina complètement le royaume des dix tribus. En même temps, ne veut-Il pas faire pressentir la vocation des Gentils et annoncer que le jour approche où tous les peuples de la terre connaîtront l'Eternel et se prosterneront devant Lui ? Aussitôt la tourmente cesse pour tous ceux qui ont trouvé leur refuge auprès du Sauveur, ceux qu'Il a pris comme passagers à son bord. Aussi, considère-t-on l'Etre suprême, l'Etre des êtres, trop grand et trop haut pour s'abaisser jusqu'à regarder nos chétives personnes et compter toutes nos faiblesses ! Dans un avenir proche, Israël sera le grand instrument du Seigneur pour amener à Lui les nations (Zach. La coupe de la colère de Dieu va déborder sur elle ; Jonas ira le lui déclarer de sa part. S'agit-il d'indolence, d'un amour charnel, de la recherche du repos ou d'un manque de bonne volonté ? Tous les fléaux de Dieu réunis, tous les jugements dont il a déjà visité la terre, ne sont qu'un léger aperçu de la colère à venir ; ils ne sont qu'une étincelle comparée à un immense incendie. 6 : 11-21), aux parents de Samson dans les champs de Tsorha (Jug.             Par un adroit calcul, nous serions prêts sans doute à renoncer dans la manifestation de notre volonté propre à ce qui nous tient le moins à coeur, pensant pouvoir ainsi continuer à caresser impunément notre convoitise,             Le péché est un ennemi redoutable. Ecrit par Bhante Hénépola Gunaratana, “Méditer au quotidien : Une pratique simple du bouddhisme” est un Si notre coeur reçoit cette déclaration solennelle, avec quelle assurance et quel amour elle y répondra ! Quel zèle, quelle sainte activité s'ensuivra pour rechercher le salut de ceux qui nous sont chers ! Les mariniers ont imploré chacun leur dieu ; Jonas ne s'est pas adressé à l'Eternel qui seul commande aux éléments déchaînés. Le Maître a parlé, le serviteur n'a plus qu'à obéir. 15 : 14).             Le désir d'avoir un bon témoignage et de se montrer dévoué est-il bien réel en chacun des chrétiens ? Oui, c'est Lui, c'est ce Dieu qui est le Même de siècle en siècle, dans son essence, dans son amour et sa puissance.             Jusqu'à ce jour, par le ministère de ses témoins, le Seigneur a visité les nations afin d'en tirer un peuple pour son Nom (Act. Il se sent sous la main du Très-haut.                         La fière Ninive, d'où sortira plus tard le destructeur d'Ephraïm, tremblera devant un faible Hébreu qui la menacera d'une ruine immédiate et complète.                  « Comme Jonas fut dans le ventre du cétacé trois jours et trois nuits, ainsi le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre », a dit le Seigneur (Matt. L'Eternel sera méprisé, et moi,             Ce triste fruit d'un patriotisme aveugle déforme l'esprit, rétrécit et dessèche le coeur : le plus beau caractère peut s'en trouver dégradé ! A la mer, notre orgueil, notre avarice, nos rivalités, nos rancunes, nos affections déréglées. 25 : 41). 46 : 10 ; Ps. Il se tait devant ces Gentils qu'il aurait pu entretenir de l'Eternel et gagner ainsi à la foi ! 103 : 2) ! Que le Seigneur veuille, par son Esprit, nous donner de plus en plus l'intelligence de ses oracles divins, et nous en rendre ainsi la lecture toujours plus attrayante et profitable. Nous trouvons toutes sortes de prétextes pour ne pas Lui obéir, alors qu'Il nous commande d'annoncer Sa parole.             Dans le verset qui nous occupe « shéol » signifie manifestement le sépulcre, et en même temps Jonas est dans une détresse profonde. Jésus, par sa mort, a délivré de la mort. Il suffit de placer l’attention sur votre respiration au fur et à mesure qu’elle entre, et de la suivre par le nez jusqu’aux poumons. Mais le commandement du Seigneur va le prendre au dépourvu. 10 : 9). Ce n'est certes pas d'un lieu de tourments, de « l'enfer », que Jonas crie à Dieu : il aurait crié en vain ! Tout ce qu'il y a de menace et de malédiction dans la loi : le courroux, l'indignation contre le mal, toutes ces choses se trouvent inscrites dans le coeur du Dieu,             Dès lors, il n'y a plus que deux classes d'hommes. Jonas avait apporté, en faveur d'Ephraïm (les dix tribus), un message de miséricorde et de délivrance. Pense-t-il : « Et qui peut suffir à cela ? » (2 Cor. A ce sujet, nous voulons faire une remarque. Tous deux partent de la même ville, Joppé ; mais l'un, pour ne pas aller porter aux Gentils, le message de l'Eternel ; l'autre, au contraire, pour leur annoncer, de la part du Seigneur, la repentance et la rémission des péchés. Dans cette merveilleuse histoire, on découvre sans peine la misère de l'homme et sa culpabilité, ainsi que la doctrine de la. C'est, encore le Dieu qui, dans la personne du Fils, est venu parler à Jonas et lui dire : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle, car leur méchanceté est montée devant moi » (Jon. 1 : 10).             Certes le calcul du prophète est mauvais ; une fois qu'il sera sur ce navire, il ne pourra plus sortir même s'il désire enfin se rendre où Dieu l'a appelé. Frappés, allons tout droit nous réfugier dans le sein de Celui qui nous a frappés. Les prophètes la nommaient la cité sanguinaire, remplie de vols, de mensonges et d'adultères (Nahum 3 :1) ; la ville joyeuse, « qui habitait en sécurité, qui disait en son coeur : « Moi, et à part moi, nulle autre ! » (Soph. A l'époque où vivait Moïse, l'Assyrie était un état commerçant et prospère ; le devin Balaam, venu des rives de l'Euphrate, annonça aux Kéniens, peuple qui habitait à l'occident du Jourdain, qu'ils seraient un jour menés en captivité par Assur (Nom. C'est le plus grand tort du prophète, un trait proéminent de son caractère ; Dieu sera en colère contre lui pour ce motif, et ce courroux débordera plus tard sur toute la nation qu'il symbolise ici (1 Thes. 2 : 14-16). Il faut dire à l'Ennemi : « Va-t'en, Satan, car il est écrit… » (Matt.             Mais nous redoutons la froideur de l'accueil, le mépris.